Canadian climate justice network


  • This Network is here to support Canadian climate justice activism



  • Enter your email address to notifications about new posts.

    Join 9 other followers








  • You may want to contact or join...

Proposal for the creation of a Climate Justice Co-op / Proposition pour la création d’une Coop pour la Justice Climatique

Posted by ccjn on September 30, 2010

Proposal

To face a global climate crisis in a manner that also addresses inequality, colonialism, racism and other forms of oppression, requires global cooperation.

To this end, we propose to establish an organization that will:

  • Create links of solidarity internationally between communities fighting against fossil fuel and infrastructure projects, communities affected by climate change and false solutions to climate change, communities affected by extraction and other industrial projects, and sectors of the public who can back them up in the shared struggle for ecological justice.
  • Build broad-based support for direct action.
  • Propagate a climate justice-based analysis, which confronts the root causes of the climate crisis in their totality. Racist and colonialist ideologies which devalue human lives based on differences in culture, ethnicity or skin colour are a major enabling factor of the most damaging industrial projects. Racism and colonialism also underlie the most damaging of the false solutions to the climate crisis currently being purveyed as a substitute for environmental justice. Gender-based violence and ideology has always been necessary for destructive powers to exercise control over resources and people. Imperialism and militarism are the most basic tools used to deepen global inequalities. The endless need for growth and the dominating structures of capitalism are at the root of the twin crises of climate change and global inequality. The climate crisis is being used as a weapon to deepen many forms of oppression and inequality; to truly address it, we must confront the ensemble of these forces while building equitable, sustainable and just alternatives.
  • Provide an alternative to, and a platform for criticism of environmental organizations that engage in closed door negotiations with government or industry, and which operate in a fashion that is unaccountable to–or which undermines the work of–movements for climate justice. This, with the overall goal of creating a culture of open debate and accountability in environmental movements.

In order to achieve this, we propose a structure that combines local autonomy and global cooperation. Some of the structural characteristics of the proposed Climate Justice Co-op include:

  • Locals of the Co-op are autonomous in decisions made about local organizing, but must agree to the Co-op’s basis of unity (TBD). Groups which explicitly contravene the Co-op’s basis of unity will be asked to disaffiliate from the Co-op if a majority of other groups agree.
  • Membership revenues, including sustaining memberships, are split 50/50 between the member’s local group (if any) and the central co-op structure. The central structure will serve to support existing locals, start new locals, and spread local initiatives through the co-op.
  • The central structure of the Co-op will be accountable to a spokescouncil of its locals. The Co-op will also work to develop mechanisms by which to be accountable to affected communities with whom it is allied.
  • The Co-op will maintain the majority of its funding from membership, disclose all sources of foundation or government funding while never relying on them, and work to prevent funding sources from changing the Co-op’s areas of emphasis. The Co-op will not accept funding from industry.

The Climate Justice Co-op is a proposal for a new way of conducting environmental work. We will draw our strength from the energy and diversity of grassroots groups that form the Co-op’s membership. We will continually renew our moral strength by listening to the communities that are directly affected by, and choose to fight, the root causes of climate change. We will be accountable to them, and to our membership. We will be a part of a global network that will build alternatives to capitalism while confronting its destruction at every turn. We intend to create a way of not only sustaining and supporting grassroots resistance to the climate injustice, but a method to rapidly spread and replicate climate justice organizing. To address the global climate crisis in a just and equitable fashion demands no less.

———–

Proposition

Pour faire face à la crise climatique d’une façon qui traite également des sujets de l’inégalité, le colonialisme, le racisme et d’autres formes d’oppression, une coopération mondiale est nécessaire.

À cette fin, nous proposons de créer une organisation qui:

  • Créera des liens de solidarité internationale entre les communautés luttant contre : les projets d’exploitation de combustibles fossiles et leurs infrastructures; les communautés affectées par les changements climatiques et les fausses solutions aux changements climatiques; les communautés affectées par l’industrie minière et autres projets industriels; et tout autre portion du public qui peuvent leur prêter main-forte dans la lutte commune pour la justice écologique.
  • Bâtira un profond système de soutien pour l’action directe.
  • Propagera une analyse fondée sur la justice climatique pour confronter les causes profondes de la crise climatique dans leur totalité. Les idéologies racistes et colonialistes qui dévaluent la vie humaine à cause de différences de culture, de couleur de la peau ou d’origine ethnique sont des facteurs importants qui facilitent l’instauration et le maintien des projets industriels les plus dommageables. Le racisme et le colonialisme sont également à la base des plus dangereuses fausses solutions à la crise climatique, qui sont présentement diffusées comme substitut à la justice environnementale. La violence sexiste, et son idéologie, a toujours été nécessaire pour que les pouvoirs destructeurs puissent exercer un contrôle sur les ressources et les personnes. L’impérialisme et le militarisme sont les outils les plus élémentaires qui sont utilisés pour approfondir les inégalités mondiales. L’inlassable besoin de croître sans limites et les structures dominantes du capitalisme sont à l’épicentre de la double crise : des changements climatiques et des inégalités mondiales. La crise climatique est utilisée comme une arme à approfondir de nombreuses formes d’oppression et d’inégalité; pour vraiment y répondre, nous devons faire face à l’ensemble de ces forces tout en construisant des solutions de rechange équitables, durables et justes.
  • Établir une alternative, et une plate-forme pour la critique des organisations environnementales qui se livrent à des négociations à huis clos avec le gouvernement ou l’industrie, et qui fonctionnent dans un mode qui n’est pas redevable, ou qui compromet le travail des mouvements pour la justice climatique. Ce, avec l’objectif global de créer une culture de responsabilité et de débats ouverts dans les mouvements pour l’environnement.

Afin d’atteindre cet objectif, nous proposons une structure qui allie l’autonomie locale et la coopération mondiale. Voici certaines des caractéristiques structurelles que la Coop pour la Justice Climatique propose :

Les volets locaux de la coopérative sont autonomes dans les décisions prises par rapport à l’organisation locale, mais ils doivent accepter les fondements de l’unité de la Coop (à déterminer). Un groupe qui agit clairement de façon contraire aux fondements de l’unité de la Coop sera prié de se désaffilier de la Coop si la majorité des autres groupes sont d’accord.

  • Les revenus tirés des abonnements, y compris le maintien des adhésions, seront répartis à 50/50 entre les membres du groupe du volet local et la structure centrale de la Coop. La structure centrale servira à soutenir les volets existants, à supporter la formation de nouveaux volets locaux, et à la propagation des initiatives locales à travers la Coop.
  • La structure centrale de la Coop sera redevable à un’spokescouncil’ formé de volets locaux. La Coop développera également des mécanismes pour être redevable aux communautés avec qui elle est alliée.
  • La Coop s’assurera que la majorité de son financement proviendra des membres, déclarera toutes les sources de revenu, que ce soit de fondations ou du financement public, sans jamais compter sur eux; et travaillera à éviter que les sources de financement n’influencent l’évolution de la Coop. La Coop n’acceptera pas de financement de l’industrie.

La Coop pour la Justice Climatique c’est la proposition d’une nouvelle façon de mener le travail environnemental. Nous tirerons notre force de l’énergie et de la diversité des groupes ‘grassroots’ et de leurs membres au coeur de la Coop. Nous renouvellerons sans cesse notre force morale en étant à l’écoute des communautés qui sont directement touchées par, et choisissent de combattre, les causes à la source des changements climatiques. Nous serons redevables à ces communautés et à nos membres. Nous allons faire partie d’un réseau mondial qui construira des alternatives au capitalisme, tout en affrontant la destruction qu’il engendre à chaque tour. Nous avons l’intention de créer des outils pour non seulement soutenir et maintenir la résistance populaire aux injustices climatiques, mais aussi pour développer une méthode pour rapidement propager et reproduire des organisations pour la justice climatique. Faire face à la crise climatique de façon juste et équitable ne nécessite rien de moins.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

 
%d bloggers like this: